Photocopieur Konica – Infodeos

Photocopieur Konica

Photocopieur Konica – Les types de photocopieurs

Noir et blanc

Tous les photocopieurs modernes analogiques ou numériques, disposent pratiquement des mêmes caractéristiques techniques que les ordinateurs. Ils ont, un disque dur, un modem, un processeur et une messagerie électronique. Cependant, le photocopieur Konica se présente sous 3 modèles. Le Bizhub 36, figure parmi la gamme professionnelle la plus compacte de Konica. Il peut imprimer en A4, jusqu’à 36 pages par minute. Ses dimensions sont de 558 x 632 x 807 mm.

Le photocopieur Konica Bizhub 423 dispose en plus, de fonctionnalités liées à la photocopie, comme la reliure, la couverture, l’agrafage et l’impression en A3. Ses dimensions sont de 623 x 799 x 816 mm. Le bizhub 601 est le dernier né de la série Konica noir et blanc. Il est doté d’une vitesse d’impression de 60 ppm en A3 et A4, d’une forte résolution dpi de 2400 x 600. Il peut agrandir, ou réduire les formats, de 25 à 400%, et comporte un autozoom. Le bac d’alimentation papier peut contenir jusqu’à 7600 feuilles, avec en option, 8000 feuilles supplémentaires. Ses dimensions sont de 650 x 791 x 1140 mm.

Couleur

Konica Minolta dispose de 15 modèles de photocopieurs multifonctions couleur, dont 3 modèles. Le Bizhub C35, comportent les mêmes performances et fonctionnalités que le Bizhub 36. Il peut exécuter dans les 2000 impressions par mois. Le bac de stockage des papiers peut recevoir 210 feuilles et 1000 en option. Il a un mémoire de 1,5GB. Il peut agrandir ou réduire de 25 à 400 %, et comporte un Ethernet USB 2.0 et un Fax. Ses dimensions sont de 530 x 508 x 550 mm.

Le photocopieur Konica Bizhub C454 est un multifonction A3 couleur, capable d’imprimer 70.000 pages par mois. Il comporte un écran tactile couleur. Il a un mémoire de 2 GB, et comporte un Ethernet USB 2.0 et un Fax. Le bac à papiers peut recevoir 1000 feuilles et 1500 en option. Ses dimensions sont de 615 x 685 x 921 mm.

Le Konica Bizhub C654 permet plus d’impression, avec une vitesse élevée, 125000 pages par mois. En A4, il peut exécuter 60 ppm et 30 ppm en A3. Sa résolution dpi est de 600 x 600. Il peut agrandir ou réduire les formats de 25 à 400 %. Il est doté d’un mémoire de 2GB et comporte une connexion Ethernet USB 2.0. Son bac d’alimentation peut recevoir 3500 feuilles et 5500 feuilles en option. Ses dimensions sont de 650 x 799 x 1155 mm et il pèse 221kg.

Photocopieur Konica – Les fonctions d’un photocopieur

Scanner

Le photocopieur numérique présente l’avantage de pouvoir numériser des textes ou des photos. Il peut ainsi les scanner à l’aide d’un rayon lumineux, et avec une vitesse élevée. La résolution est réglable manuellement ou d’une manière automatique. Elle est basée sur le réglage du degré de densité de l’image, allant du plus clair au plus foncé, et de la taille de sa numérisation. La valeur élevée de la résolution augmente la qualité des copies obtenues. Il est possible de connecter le photocopieur Konica scanner à un réseau informatique, dans une administration ou dans une entreprise. Cette opération ne peut pas se faire avec la technique analogique. Le scanner peut être noir et blanc et couleur, sur un appareil haut de gamme. La mémorisation se fait en fichiers TIF, pour les images nettes. Pour celles à envoyer par mail, elle s’effectue en JPG. L’imprimabilité des images se fait avec le fichier PDF.

Certains modèles de photocopieur scanner, peuvent effectuer la numérisation d’un document en recto-verso sur une seule page. Sur d’autres modèles, on trouve en menu, un programme de surveillance et de gestion de l’impression. Le programme « scan to mail », offre la possibilité d’envoi instantané de documents vers des collaborateurs.

Fax

Le photocopieur fax Konica, permet de convertir des documents sur papier en impression électrique. Il peut aussi les transférer sur un ordinateur éteint ou non, sur un télécopieur, sur un téléphone cellulaire ou sur un fax copieur. Il sert à la photocopie de documents sous plusieurs formats différents, à la réception et à l’expédition des fax. Le photocopieur est doté d’un système qui garde la confidentialité des fax reçus ou transmis. L’expédition peut être prioritaire ou différée. En option, il peut effectuer de l’impression, de la numérisation couleur et de la télécopie instantanée.

Le photocopieur Konica fax, et les fibres optiques du réseau téléphonique sont, soit en version RNIS, soit en version analogique. Le transfert des données est rapide entre ces deux versions. Le photocopieur fax Konica de grande utilisation, est doté d’un grand chargeur de papier. Plusieurs paramètres différencient les différents photocopieurs fax. Vous pouvez noter le temps de préchauffage, la mémoire, la résolution, la vitesse d’impression et le modem. Il est aussi possible d’avoir une « numérisation unique » centralisée, afin de transmettre les données à plusieurs adresses.

Photocopie

La netteté des copies et la rapidité de l’impression constituent deux facteurs importants pour une photocopieuse. Ces caractéristiques sont obtenues avec la photocopieuse laser dotée de la formule deux en un : photocopie et imprimante, qui peut centraliser les copies grâce à la connexion au réseau dans une entreprise.

Avec le photocopieur Konica, les copies peuvent être en noir et blanc ou en couleur. L’équipement en option d’un logiciel de gestion et de suivi codifié de l’impression, avec enregistrement du comptage des copies, améliore le rendement de l’appareil.

La photocopieuse multifonctionnelle noir et blanc, polyvalente, facilite tous les travaux d’entreprise et limite l’acquisition de plusieurs appareils d’utilisation limitée. Elle peut intégrer le scan, le fax sous forme de fichiers TIF ou JPG.

Photocopieur Konica – Définition et historique

Définition

Le photocopieur ou la photocopieuse, désigne l’appareil qui permet de reproduire rapidement des images ou des documents, écrits ou illustrés, à peu de frais. Ces documents peuvent être exécutés en noir et blanc, ou en couleur. La photocopieuse utilise en général, la xérographie, ou la reproduction d’images par la technique de l’électro-photographie. C’est une technique analogique. La technique numérique utilise le même principe, mais inversé.

Le photocopieur comprend deux éléments principaux : la mémorisation et l’impression du document. Le photocopieur Konica est composé de 4 pièces maîtresses : le tambour, le cylindre d’impression, le toner et le sélénium, placé en couche sur le tambour. Les photocopieurs numériques récents, multifonctions, sont intégrés dans les réseaux informatiques des grandes entreprises. S’ils sont de grand volume, et combinent le « mailer » et le « photocopieur », on les appelle des « mopieurs ».

Historique

Il y a un siècle, la reproduction de document était obtenue par la photographie de l’original. Le terme « photocopie », inventé par l’Américain Beidler, désignait ainsi un procédé par voie humide. Konica s’est spécialisé dans le domaine, depuis 1873. Elle mettait en vente son premier appareil en 1903. Les produits en couleur, firent leur apparition en 1942. Le procédé était cependant peu pratique, et poussait les fabricants vers la recherche d’un système par voie sèche. En 1938, la technique de l’électro-photographie, a été mise au point par l’Américain Chester Carlson. La première photocopieuse xérographique, baptisée le 914, entièrement automatique, a été donc commercialisée par Xerox en 1959. Elle utilisa la technique de l’électrostatique à sec, appelée photoconduction.

Le principe de la méthode consiste à appliquer une couche photoconductrice de sélénium sur un tambour en aluminium, ou en autre métal conducteur. L’image du document à copier est projetée sur ce tambour, grâce à un miroir. Ce tambour est ensuite enduit d’encre en poudre ou en liquide chargé négativement, le toner, et il prend l’image de l’original. Le papier vierge, portant une charge électrique inverse, est alors pressé à chaud sur ce tambour, et s’imprègne ainsi de l’image parfaite de l’original. La photocopie analogique fonctionne ainsi. Les copieurs numériques sont basés sur un principe identique à celui des copieurs analogiques, mais inversé. Le tambour est éclairé par un faisceau laser, d’intensité réglable. Le toner est alors attiré sur ces zones claires, avant d’être transféré sur le papier, de la même façon que sur la photocopieuse analogique.

L’impression en noir et blanc, ou en couleur, est fonction du toner. Les photocopies couleurs sont apparues en 1970. Le photocopieur en quadrichromie, dépose sur la feuille, quatre couleurs d’encre: le cyan, le jaune, le noir et le magenta. Cette opération s’effectue selon deux méthodes différentes. Le toner peut être déposé directement sur la feuille à imprimer. Dans ce cas, il faut faire passer la feuille une fois devant chacun des quatre tambours. Depuis les années 90, les photocopieurs numériques sont apparus. L’image est d’abord scannée puis imprimée par laser. Les données sont exprimées sous forme de codes binaires, basés sur le 0 et le 1. L’emploi des impulsions électriques permettent plus de possibilités pratiques. Ainsi, il et possible d’enregistrer, de stocker, d’envoyer les données vers plusieurs récepteurs, voire les modifier avec une grande facilité. Le photocopieur est devenu polyvalent avec la présence de plusieurs fonctionnalités. Konica a mis sur le marché sa première imprimante laser de bureau, en 1990. En 1999, elle a acquis le fabricant d’imprimantes QMS. En 2003, le photocopieur Konica Minolta, né de la fusion de deux entités distinctes, Konica et Minolta, combine leur savoir faire, pour s’ouvrir rapidement vers les appareils professionnels multifonctions. Le photocopieur Konica reste la référence.

Photocopieur Konica – Avantages

Le photocopieur Konica bénéficie des avantages technologiques en vogue. Sa conduite reste très simple et fiable, malgré les nombreuses fonctionnalités dont il dispose. Les touches sont très souples, faciles à enfoncer. Sa vitesse de reproduction figure parmi les meilleures du marché actuel. Par ailleurs, Konica dispose de 20 modèles en noir et blanc, accessibles à tous les niveaux d’usagers, et permet un large choix aux utilisateurs. Vous pouvez retrouver facilement le photocopieur qui correspond à vos besoins, parmi les photocopieurs Konica Minolta pour petites, moyennes ou grandes entreprises.

Au niveau de la présentation alliée à un design incontestable, le photocopieur Konica figure dans les meilleurs appareils compacts. Le business hub 190f par exemple, pèse dans les 21 kg, alors qu’il comprend un scanner, un fax, et peut faire une impression en A4 et une copie. Les magasins de feuilles disposent d’une capacité importante et peut recevoir en option, un magasin supplémentaire capable de doubler le volume de papier stocké. Il peut avoir une numérisation en couleur et comprendre une unité recto-verso.

La durabilité des photocopieurs Konica n’est plus à démontrer. Toutefois, pour plus de sécurité, le suivi de l’appareil multifonction par exemple, peut se faire avec le système GMS, à distance. Ce système assure en même temps la gestion des consommables et le diagnostic des dysfonctionnements éventuels, jusqu’à la prévision des pièces à changer. D’ailleurs, les appareils Konica Minolta en vente sont des super copieurs. Ils sont classés parmi les meilleures plateformes de communication, comprenant l’impression, le fax, l’envoi d’e-mail, la communication en réseau, l’archivage…La sécurité sur le plan de la confidentialité, est garantie. La société Konica veille à la sauvegarde de l’environnement, en mettant tout en œuvre à son niveau, pour participer au développement durable.

Le photocopieur Konica est doté d’un GED, ou gestion électronique des documents, qui diminue l’usage du papier. Le recyclage des consommables en toners et jet d’encre, fait partie de la contribution de Konica à la politique du « zéro déchet ». C’est le moyen pour l’usager, de faire des économies tout en veillant à la préservation de l’environnement.

Photocopieur Konica – Conseils d’utilisation et prix

Conseils d’utilisation

Le choix d’un photocopieur Konica est dicté par trois critères principaux : technique, économique et financier. Les critères techniques couvrent la performance du photocopieur, comme le temps de préchauffage, la vitesse d’impression et celle du Modem, la capacité de la mémoire, le volume et les divers formats de papier, et la résolution. La conception Konica est toujours peu énergivore. Les fonctions sécurité interne, sont conformes aux normes en vigueur.

Les versions numériques sont toujours plus performantes que celles en analogiques. Elles sont programmables, et peuvent produire des quantités de copies plus importantes. Leur disque dur permet la sauvegarde, la mise en attente et la modification d’un document, avant de le photocopier. La prévisualisation en couleur et miniature sur écran tactile, permet un coup d’œil rapide avant impression. Konica dispose de quelques modèles très performants comme le Business Hub 652 & 752, une véritable station d’impression dans la gamme des professionnels. Elle délivre en plus, des rendus de haute qualité, sans nécessité d’expertise particulière. Son design allié à sa pratique facile, permet son utilisation par des personnes à mobilités réduites.

Les critères économiques concernent plus les influences des tailles et des fonctionnalités des appareils, sur les besoins de l’entreprise. Un photocopieur Konica noir et blanc, de taille réduite, mais doté d’une vitesse d’impression de 20 à 25 cpm suffirait par exemple, à une petite entreprise. La grande entreprise pourrait opter pour un dupli-copieur Konica de 100 multifonction de 100 cpm. Les critères financiers obligent les entreprises, à analyser en profondeur les options de fonctionnalités les plus adaptées à leurs besoins. La détermination des prix de revient par copie, tous frais confondus, doit être suivie par l’estimation globale du coût mensuel ou annuel. Vous pouvez vous baser sur le coût moyen d’une copie noir et blanc, estimé à 2 centimes d’euro, avant de choisir entre l’achat et la location-maintenance. Ce dernier consiste en un contrat de 3 à 5 ans renouvelable. Le matériel neuf est alors fourni, et remplacé sur demande du locataire avant échéance, par un autre photocopieur plus performant nouvelle génération.

Les administrations publiques françaises sont encouragées dans la « location maintenance », à l’achat de leurs équipements en matériels de bureau. Par ailleurs, le guide de l’achat public de 2005, les contraint avec les loueurs de ces appareils, à se débarrasser de leurs équipements et de leurs consommables, à leur fin de cycle de vie. Le prix du photocopieur Konica augmente à cet effet, pour assurer un développement durable. Les entreprises et tout utilisateur des photocopieurs Konica, ont intérêt à suivre les formations internes dispensées par son représentant. C’est une façon de veiller à l’optimisation de la durée de vie de l’appareil. Les usagers de l’appareil, profiteront ainsi des économies réalisées.

Prix

Dans le cas général, le photocopieur Konica numérique est plus cher que celui analogique. Entre ces deux catégories, il peut y avoir une différence de prix de 25 à 35 %. En entrée de gamme, le photocopieur Konica analogique noir et blanc peut coûter entre 200 à 300 euros. Il peut atteindre 400 à 900 euros en version numérique. Un photocopieur multifonction de petite structure peut coûter dans les 250 à 800 euros.

Le photocopieur Konica « haut de gamme » en analogique, se trouve à un prix oscillant entre 300 et 450 euros. En version numérique, les prix se situent entre 3500 et 12 000 euros. Un copieur avec fonction imprimante et scanner, atteint la fourchette de 1500 à 4000 euros. Le copieur multifonction se situe entre 1500 et 8000 euros. S’il vous faut un super grand copieur de luxe, multifonction et de très grand volume, comptez dans les 23 000 euros.

La cartouche laser d’un photocopieur Konica coûte environ dans les 110 euros, pour 6000 impressions. Un même modèle de pilote se trouve sur les appareils multifonctions, vous permettant économie et pratique avec garantie. L’adoption d’un photocopieur Konica vous fait donc gagner à coup sûr dans tous les tableaux. Vous pourrez vous en procurer un dans les meilleures conditions, chez sur ce site.

Droits d’auteur protégés par les articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle.